Citroën - Il faut à présent développer un projet régional ambitieux, avec et pour les Bruxellois

Un an après avoir annoncé l'achat du site Citroën, la vente est enfin conclue. Mais c'était sans doute la partie la plus facile, il faut à présent transformer une transaction immobilière de 20,5 millions d'euros en un réel projet de Ville par et pour les Bruxellois.  Pour y arriver, Rudi Vervoort doit abandonner ses certitudes et faire confiance aux Bruxellois.

 

Les Verts se réjouissent de la conclusion de la vente du garage Citroën mais soulignent que les plans de Rudi Vervoort pour l'avenir du site sont loin d'être mûrs. Alors que l'on annonce déjà les mètres carrés dévolus à un musée et ceux qui feront l'objet d'un projet de promotion immobilière, les écologistes rappellent l'étude de programmation qui doit être lancée. Cette étude, décidée sous la pression de nombreux experts et des écologistes, est une formidable opportunité pour exploiter au mieux le potentiel du site, dans l'intérêt de tous les Bruxellois qui ont a présent de grandes et légitimes attentes. “Les Bruxellois veulent dessiner l'avenir du site. Le Ministre-Président voit cela comme un problème alors que c'est une formidable chance. Il doit impérativement associer un large public à la réflexion sur la réhabilitation de ce fantastique bâtiment", précise encore Arnaud Pinxteren et Arnaud Verstraete.

Ce projet doit en effet être construit avec les autres parties-prenantes, en ce compris l’État fédéral.

Arnaud Verstraete (Groen): “Les Bruxellois ne veulent pas d'un jeu politicien autour du projet de musée. Rudi Vervoort doit surtout être à l'écoute des idées des Bruxellois quant à la réaffectation de ce site. Pour eux, ce sera bien plus qu'un musée, et cet enjeu doit être au cœur du débat".

 

Ecolo et Groen ont organisé à ce propos une soirée débat au Kaaitheater et un moment de participation réunissant 100 citoyens à De Markten. Ces efforts ont amené Rudi Vervoort à changer d'approche et à commander une étude de programmation. "Il faut poursuivre dans cette voie, celle d'une réhabilitation ambitieuse, participative, sans tabou", concluent-ils.

Arnaud Pinxteren (Ecolo)

Arnaud Verstraete (Groen)

 

 

Retour à l'accueil