6 zones de police, 19 communes, et 0 vision régionale -  Inquiétude des écologistes après les déclarations de Rudi Vervoort

6 zones de police, 19 communes, et 0 vision régionale

Inquiétude des écologistes après les déclarations de Rudi Vervoort

 

Les déclarations de Rudi Vervoort dans la presse (La Libre) de ce lundi sur (le statu quo de) la situation institutionnelle bruxelloise interpellent fortement les écologistes. Il y défend les principes d'une poltique bruxelloise reposant essentiellement sur les 19 communes et la pertinence, a priori, de l'intérêt du maintien des 6 zones de polices bruxelloises. 

 

« L'actualité récente impose aux responsables politiques bruxellois dans leur ensemble, et plus encore au Ministre-Président, de réinterroger leur rôle et leurs priorités plutôt que de s'enfermer dans des certitudes qui relèvent du passé » indique Arnaud Pinxteren, député et secrétaire politique régional d'Ecolo Bruxelles.

 

Le Ministre-Président d'une région moderne et ambitieuse, jeune et dynamique, se doit pourtant de prendre l'initiative. « Évaluer notre fonctionnement, nos besoins et, sur cette base, proposer des solutions, sans tabous ; nous doter d'institutions efficaces et pertinentes qui nous correspondent, voilà sans doute la meilleure des réponses à donner à ceux qui nous critiquent » précise-t-il.

 

Bruxelles ne restaurera pas son image et surtout ne solutionnera pas les défis sociaux, économiques et environnementaux auxquels elle est confrontée uniquement en s'arc-boutant sur un municipalisme certes historique mais aujourd'hui appelé à évoluer.

 

Les écologistes veulent une ville à taille humaine et partagent le souhait d'une proximité des services publics et de police. Cependant, aujourd'hui, reconnaissons que nous n'y sommes pas. Avec humilité et volontarisme, Ecolo invite à dépasser les tabous et à réfléchir à des solutions innovantes, efficaces et modernes dans un cadre régional.

 

 

Retour à l'accueil