L’objectif annoncé du gouvernement bruxellois au travers de son tax shift est de maintenir la classe moyenne à Bruxelles. Ce n’est pas avec quelques cadeaux fiscaux, certes appréciables, qu’on va résoudre tous les problèmes des Bruxellois ! Pour Ecolo, il faut davantage travailler sur le cadre de vie.

 

65 % de l’espace public reste dédié à la voiture. Ce chiffre doit être diminué par deux ! Il est urgent que la Région opère, aux côtés du tax shift, un véritable « mobility shift ». Pour Ecolo, il faut doubler la part modale combinée des transports publics et de la marche et réaliser l’objectif de 20 % de part modale cycliste comme prévu dans le plan vélo 2010-2015… On en est loin !

Retour à l'accueil