La pollution de l’air provoque chaque année le décès prématuré de quelques 12.000 Belges. Face à cette situation dramatique, la réaction des autorités est insuffisante. « En cas de pics, le premier message ne doit pas être de déconseiller la pratique du sport et de demander aux personnes fragiles, aux enfants et aux seniors de rester cloîtrés », s’insurge Arnaud Pinxteren, député bruxellois. « Il faut revoir les seuils d’enclenchement des mesures afin que que celles ci soient prises plus rapidement, comme la gratuité des transports en commun. C’est d’ailleurs tout le sens de notre action symbolique de ce jour, en offrant aux automobilistes des tickets STIB », poursuit-il.

Retour à l'accueil