SB_affiche_fr.jpgIl y a bientôt trois ans, l'Agence Bruxelles-Propreté renonçait à la collecte hebdomadaire des sacs bleus et jaunes dans la capitale. Sous prétexte d'économie budgétaire, et dans l'improvisation la plus totale, les bruxellois se voyaient brusquement confrontés au casse-tête des calendriers de collecte et à la difficulté de stockage de leurs déchets recyclés. Les écologistes avaient alors dénoncé cette diminution de service aux bruxellois et demandé une évaluation sérieuse de cette modification, notamment sur les comportements de tri des déchets, essentiel pour limiter notre impact sur l'environnement et les coûts publics de traitement des immondices.

 

A l'occasion de son interview de rentrée, la nouvelle Secrétaire d'Etat à la Propreté Publique entend raison et annonce le retour à une collecte hebdomadaire des sacs de couleurs, ce dont les bruxellois et les écologistes peuvent se réjouir.

Néanmoins, cette annonce ne doit pas occulter une nouvelle réforme inquiétante avec l'annonce, dans le même temps, de l'abandon de la collecte bi-hebdomadaire des sacs blancs dans notre région. Il s'agit d'un nouveau recul des services offerts par la Région, et singulièrement par l'Agence Bruxelles-Propreté, aux bruxellois. Alors que des problèmes de stockage pouvaient se poser pour les sacs de couleurs, c'est aujourd'hui les sacs blancs, les plus odorants, qu'il va falloir conserver chez soi pendant une semaine!


Une politique ambitieuse et durable consisterait plutôt à remplacer une tournée de collecte des sacs blancs au profit d'une collecte hebdomadaire des déchets ménagers organiques, permettant ainsi la valorisation énergétique et donc économiques de ceux-ci au travers de la biométhanisation.


Une fois de plus en matière de déchets, c'est le choix du passé et le court-terme qui prévalent. Les prochains débats parlementaires en Commission de l'Environnement sont donc attendus avec imaptience.  

Retour à l'accueil