Ce dimanche 14 octobre, nous sommes appelés à renouveler notre Conseil Communal. Derrière ce scrutin se cache des enjeux importants et très concrets.

 

Pour chacun de ceux-ci, les écologistes portent des propositions novatrices et pertinentes que vous pouvez retrouver sur www.bruxelles.ecolo.be.

 

En tant que candidat, dernier de la liste Ecolo-Groen à la Ville de Bruxelles, je tenais à souligner cinq priorités :

 

  • Gouvernance : l’échelon local est le niveau de pouvoir où le risque de clientélisme est le plus élevé. C’est pourquoi, l’attribution de logements, d’emplois, de subsides doit se faire dans la plus grande transparence et selon des critères objectifs. C’est un combat écologiste majeur que nous souhaitons aussi porter à Bruxelles. Nous voulons également créer des guichets uniques thématiques (crèche, logement, emploi-formation) afin de tendre vers le regroupement des services de la Ville et du CPAS et ainsi de faciliter l’accès à ces services pour les bruxelloises et les bruxellois.

 

  • Sécurité et vivre ensemble : alors que des problèmes d’insécurité réelle ou ressentie traversent les différents quartiers de la Ville, les réponses apportées par la majorité PS-CDH sont totalement insuffisantes. Des caméras n’ont à ma connaissance jamais empêché des faits de délinquance et des patrouilles policières qui mettent parfois plusieurs heures à intervenir ne sont pas de nature à rassurer la population. Nous plaidons pour une réorganisation de la capacité d’intervention de la police avec pour objectif  de permettre une intervention dans les 5 minutes, et ce de Haren à Neder-over-Heembeek et de Laeken au Bois de la Cambre. Par ailleurs, nous pensons que plus de sécurité passe aussi par plus de dialogue. Nous proposons de créer des « Assises du Vivre-ensemble » afin que citoyens, acteurs de terrains et autorités locales puissent ensemble analyser les problèmes et définir des solutions.

 

  • Mobilité : la Ville de Bruxelles, capitale et cœur historique de notre région doit entrer dans le XXIème siècle. Cela passe par un rééquilibrage du partage de l’espace public entre tous les usagers au profit des piétons et des vélos, car 80 % de cet espace est actuellement réservé à la voiture. Dans ce cadre, les boulevards du Centre doivent cesser d’être des autoroutes urbaines, les quartiers moins centraux doivent être correctement desservis par les transports en commun et un plan de mobilité bien pensé doit permettre de limiter le recours à la voiture.

 

  • Logements, crèches et écoles : alors que la Ville connait un boom démographique majeur, la construction de logements est logiquement une priorité pour les autorités locales. Nous pensons cependant que l’accent doit également être mis sur la rénovation des logements existants inoccupés, en particulier au dessus des commerces. Par ailleurs, il est indispensable de garantir une offre de crèches et d’écoles qui rencontre les besoins criants dans nos quartiers car la Ville ne peut développer du logement sans penser aux infrastructures publiques essentielles qui doivent les accompagner.

 

  • Qualité de vie : Vivre en Ville est un choix qui doit être encouragé mais cela ne peut se faire au détriment de la qualité de vie et de la santé des familles qui y résident. Nous voulons que chaque famille dispose d’un espace vert et d’une plaine de jeu à maximum 400m de son habitation. Une telle multiplication de petits espaces verts et plaines de jeux permettra aux tout-petits et aux plus grands de se divertir et de se rencontrer.

 

Bref, ce 14 octobre, votez Ecolo !

Retour à l'accueil