Communiqué de presse Ecolo-Groen : Ville de Bruxelles

 

Une Ville par et pour les jeunes

 

Le contexte actuel

 

Selon un article de Brussel Deze Week (4/10/2012), il apparaît que les jeunes sont sous-représentés sur les listes électorales. Ecolo-Groen de la Ville de Bruxelles est donc fier de présenter une liste jeune aux électeurs le 14 octobre. "Cette liste ne reflète pas seulement la diversité de Bruxelles mais aussi le renouveau" selon Bart Dhondt, 28 ans et 2ème de la liste Ecolo-Groen. Sur l'ensemble de la liste, 16 candidat-e-s ont 35 ans ou moins, dont 4 sont dans les 10 premières places. Aujourd'hui, ils vous présentent leurs priorités en matière de jeunesse.

 

Aujourd’hui, plus de 40% des habitant-e-s de Bruxelles ont moins de 30 ans. La jeunesse devrait constituer une priorité incontournable, pourtant elle est le parent pauvre des politiques communales. La Ville néglige l’intérêt de la participation des jeunes aux décisions qui les concernent et à la vie communale en général. Le jeune est souvent utilisé comme alibi politique, comme client ou consommateur plutôt que comme acteur de son présent.

 

 Pour Catherine Lemaitre, 5ème sur la liste, « il est grand temps de changer les perspectives. Il est nécessaire de mener une politique de jeunesse ambitieuse et d’apporter des réponses cohérentes face aux besoins de tous les jeunes, qu’ils aient 3 ou 30 ans, qu’ils soient adolescents ou jeunes adultes, qu’ils soient francophones ou néerlandophones. C’est pour cela que nous proposons d’établir un Plan Jeunesse pour tous les jeunes de la Ville de Bruxelles »

 

« Il est temps que la Ville considère les associations de jeunesse comme de véritables partenaires des politiques menées par la Ville et qu’elle arrête de réinventer le fil à couper le beurre là où l’associatif est déjà actif. Nous voulons que les jeunes aient leur mot à dire sur les politiques qui les concernent via un conseil local de la jeunesse »  renchérit Bart Dhondt, 2ème sur la liste.

 

Un plan jeunesse ambitieux

 

Ecolo et Groen proposent de définir les besoins des jeunes et la manière dont la Ville peut y répondre. Le Plan jeunesse local sera établi sur toute la durée de la législature et permettra d’agir de manière transversale sur toutes les politiques menées par la Ville, en accordant les moyens financiers et humains adéquats.

 

Il se penchera aussi bien sur les questions d’activités extrascolaires, que sur les questions de mobilité, d’aménagement urbain … Il prendra en compte les problématiques vécues par les plus jeunes comme par les jeunes adultes entrant dans la vie active (soutien à la transition/ logement/ culture/ emploi/ crèches …).

 

« Les jeunes s’investissent dans leur quartier, mouvement de jeunesse, sport, culture.  Au lieu de parler de sanction pour les mineurs de 14 ans, il est temps que la Ville de Bruxelles construise un plan jeunesse qui respect les jeunes et reconnait ses acteurs locaux »  Xavier Wyns, 12e sur la liste.

 

Un plan jeunesse pour tous les jeunes de la Ville qui se base sur trois principes :

 

1) Participation des jeunes dans les décisions qui les concernent,

2) Coordination et concertation du tissu associatif existant

3) Amélioration des conditions de vie des jeunes.

 

Concrètement ?

 

Pour mettre tout cela en œuvre Ecolo-Groen Ville de Bruxelles propose, notamment :

 

-       Un conseil consultatif de la jeunesse bilingue, participatif et représentatif de toutes les réalités des jeunes qui évaluera l’impact des décisions de la Ville sur les jeunes. Ce conseil pourra rendre un avis d’initiative ou à la demande du conseil communal, du collège ou du conseil de CPAS sur ce qui touche les jeunes (plan jeunesse local). Il sera composé de jeunes de 16 à 30 ans représentant les associations de jeunesse actives sur la Ville et  les établissements d’enseignement situés sur la Ville ainsi que de jeunes cooptés, issus des quartiers de la Ville.

-       Des associations de jeunesse reconnues pour leur compétence et leur expertise éducative.  Pour leurs actions citoyennes menées par des jeunes qui animent d’autres jeunes. Par l’implication de bénévoles qui sont en demande d’une attention positive de la Ville. La commune doit par exemple créer un fond financier d’aide à la formation des animatrices et animateurs. Sur la Ville de Bruxelles, le tissu associatif jeunesse est riche et diversifié. Pour Ecolo et Groen, le rôle de Ville doit d’abord être envisagé comme un soutien (notamment en termes d’infrastructures) et comme celui d’organe fédérateur des initiatives existantes et non comme opérateur, sauf s’il y a un manque à combler temporairement.

-       Une bonne coordination pour permettre à différentes associations à travailler ensemble, s’échanger des expériences dans le domaine de prise en charge des jeunes en souffrance et décrochage scolaire (AMO, MJ, SAS, WMKJ, …)

-       Garantir à chaque jeune un accès à des activités sportives, culturelles, récréatives encommençant par dresser un état des lieux concernant l’offre, la demande, l’état des locaux, leur disponibilité (infrastructures culturelles et sportives). Sur base de cet état des lieux, il faudra construire de nouvelles installations là où il en manque ou rénover l’existant. La Ville doit également permettre l’accès aux installations communales à tous et veiller à l’accès de tous les jeunes aux activités proposées, quels que soient le milieu socioculturel, l’origine, le sexe, l’orientation sexuelle, le revenu, …

 

Nos candidat-e-s jeunes :

 

 

Bart DHONDT, 28 ans

GROEN, 2ème sur la liste,

Président de Jong Groen.

 

Catherine LEMAITRE, 33 ans
ECOLO,
5ème sur la liste,

Conseillère communale sortante

Ex- co-présidente d’écolo j

Ex-coordinatrice d’une fédération d’organisations de jeunesse

Michaël FRANCOIS, 35 ans

Ecolo, 4ème sur la liste,

Porte-parole

 

Xavier WYNS, 29 ans

ECOLO, 12ème sur la liste,

Educateur, membre d’écolo j et formateur et équipier dans un mouvement de jeunesse.

 

 

Noor D’HEERE, 27 ans

GROEN, 27ème sur la liste,

Enseignante

 

Ilse TAILDEMAN, 32 ans 

GROEN, 21 sur la liste

Collaboratrice Oxfam

 

Thomas GOOSSENS, 27 ans

ECOLO, 28ème sur la liste,

Géographe, Ex-membre d’un mouvement de jeunesse

Aurélie MARECHAL, 27 ans

ECOLO, 31ème sur la liste,

Collaboratrice au parlement européen

 

Bram VANRENTERGHEM, 30 ans

GROEN, 32ème sur la liste,

Collaborateur Inburgering

 

Arnaud PINXTEREN, 35 ans

ECOLO, 47ème sur la liste,

Député régional

Ex- co-président d’écolo j

Ex-membre actif d’un mouvement de jeunesse

 

Et aussi :

Liesbet TEMMERMAN (7e place, 33 ans)

Viviane LAROY (15e places, 35 ans)

Ewout DEURWAARDER (16e place, 34 ans)

Enrico GIANOTTI (18e place, 33 ans)

Benjamin RENAVILLE (34e places, 35 ans)

Anne RIPET (45e place, 35 ans)

 

 

Retour à l'accueil