Lors du récent congrès Ecolo portant sur les questions liées au Climat, j'ai eu l'occasion de présenter l'état d'avancement de la conlcusion des Alliances Emploi-Environnement à Bruxelles.

Vous trouverez un synthèse de cette intervention ci-dessous et le texte intégral en cliquant ici la video sur ce lien

De 2004 à 2009, les efforts se sont focalisés sur la politique énergétique, centrée sur la demande càd sur la réduction des consommations, en particulier dans le secteur du bâtiment.  Le bâti à Bruxelles est en effet au cœur de la question climatique et énergétique puisqu’il générait, en 2008, 62% des gaz à effet de serre et représentait  72 % de la consommation énergétique de notre Région.

 

Cette  réduction des consommations étaient notamment visées au travers d’une politique de prime (énergie et rénovation), au travers également de mesures de sensibilisation, par les appels à projets bâtiments exemplaires et encadrée  par la mise en place d’une réglementation ambitieuse sur la performance énergétique des bâtiments. 

 

Ces démarches devaient être complétées et surtout amplifiées pour répondre aux urgences climatique, sociales et économique.

Pour ce faire, l’Alliance Emploi-Environnement (AEE) est évidemment un outil essentiel.

 

Il faut  distinguer l’AEE dans le secteur de la construction et de la rénovation de l’AEE potentielles dans d’autres filières.

Les filières à investiguer tout d’abord. Elles sont nombreuses les économies d'énergie, les énergies renouvelables, les déchets, l'alimentation  la dépollution des sols, le tourisme, …

Pour affiner l’identification de ces potentiels, une étude de Brussels Sustainable Economy livrera ses conclusions en septembre prochain. Ce travail conduira à la conclusion d’Alliances Emploi – Envt  sectorielles.

 

Ce sont des perspectives intéressantes pour conclure des AEE  dans le futur mais cela reste à ce jour des perspectives…

 

Or une législature est courte et les urgences climatiques et sociales sont là. Il est donc indispensable d’avancer dans un secteur pour lesquels il existe déjà une base , celui de la construction et de la rénovation.


Sous l’impulsion d’Evelyne Huytebroeck,  a permis sous la précédente législature de stimuler la demande dans ce domaine.

 

Il faut à présent favoriser et encourager une offre de qualité pour la construction et la rénovation de bâtiments à haute performance énergétique et environnementale. Or, actuellement, l’offre d’entreprises  et de travailleurs bruxellois adaptés à ces nouvelles demandes est totalement insuffisante.

 

Concrètement, la conclusion de cette Alliance se déroulera en deux phases :

 

La première phase, en cours, s’attèlera à identifier les chaînons manquants (métiers en pénurie et soutiens aux entreprises) qui empêchent aujourd’hui l’offre et la demande de se rencontrer. L’objectif est d’avoir une vision précise de toute la filière de la construction durable  et d’évaluer son poten tiel.

 

Après ces constats, on travaillera par groupes de travail public/privé pour identifier les besoins spécifiques et les mesures à prendre pour les combler. Ce premier travail se clôturera en juin. Interviendra ensuite la signature proprement dite de l’Alliance « construction durable » par tous les acteurs impliqués : partenaires sociaux, pouvoirs publics, fonds sectoriels, entreprises.

 

Enfin, débutera la deuxième phase, celle de la mise en œuvre concrètes dès le second semestre 2010 des actions décidées càd l’ajustement des outils de soutien aux entreprises, l’adaptation de l’offre de formation,  le soutien aux entreprises d’économie sociale de la construction,…

 

L’AEE dans le secteur de la construction et de la rénovation sera donc un premier test grandeur nature. Ce principe de l’Alliance devra être étendu à d’autres filières dont le potentiel devra être confirmé très prochainement comme celle des déchets et de l’alimentation . Il faudra développer ces alliances  avec une même vision et une même ambition, celle d’une économie au service de l’environnement et au service de la qualité de vie des Bruxellois et Bruxelloises !

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil