2012-06-22 16.31.33

 

A 3 min de la plage de Copacabana se situent deux favelas «pacifiées» en passe de devenir des vitrines du développement durable appliqué.

 

A l’occasion du sommet, les autorités de la Ville de Rio ont mis les moyens nécessaires à l’aménagement de ces quartiers en transition. S’il ne faut pas être dupe de cet intérêt soudain, le travail de terrain fantastique mené par l’association AXIA Sustentabilidade, depuis près de deux ans est tout sauf opportuniste.

 

Refusant tout forme s’assistanat, Axia prodigue support et conseils techniques aux habitants pour construire ou améliorer la qualité de leur logement. L’insalubrité patente des habitations est en effet le problème prioritaire à combattre.

 

2012-06-22-14.59.54-copie-3.jpg


2012-06-22 15.43.28Le deuxième problème majeur est la gestion des déchets. Pour rencontrer cette problématique, et outre le compost collectif mis en place, une solution innovante a été trouvée : les habitants apportant leurs déchets triés voient leur facture énergétique diminuée d’autant. Un incitant majeur au tri qui permet d’espérer réduire le volume de déchets ultimes de 80% dans les prochaines années !

 

 

2012-06-22-16.00.29.jpg

L’agriculture urbaine fait elle aussi son apparition sur les toits des favelas. Elle doit permettre à terme de nourrir les familles et de leur offrir un revenu complémentaire au travers de la vente d’une partie de leur production.

 

Les favelas s’ouvrent aussi sur la ville avec des projets d’hôtels durables, dont le "Favela Inn", qui ne demande qu’à vous accueillir lors de votre prochain séjour! A bon entendeur…

 

2012-06-22-15.12.42.jpg

 


Retour à l'accueil