Moratoire sur le plan Wathelet: une décision nécessaire,

mais insuffisante !

 

Les négociateurs de la coalition suédoise annoncent la mise en place d’un moratoire pour mettre fin au survol intensif de la Région bruxelloise généré par le plan Wathelet.

ECOLO accueille avec satisfaction cette décision, qui était la seule solution à court terme pour mettre fin aux nuisances inacceptables subies par les centaines de milliers de Bruxellois. Mais ECOLO rappelle que le moratoire n’est qu’une étape, qui ne règlera en rien le problème.

 

A plus long terme, les négociateurs annoncent qu’ils rechercheront une solution définitive au survol aérien, sur base de données objectives et d’une concertation des Régions.

Si cette intention est louable, les informations communiquées aujourd’hui laissent craindre le pire, pour deux raisons :

 

1)     Le futur Gouvernement ne prévoit aucune mesure structurelle : pas d’interdiction des vols de nuit, pas d’allongement des procédures de nuit jusqu’à 7h du matin, pas d’allongement des pistes, pas de plafonnement du nombre de mouvements, …

2)     Le futur Gouvernement aurait l’intention d’envisager un usage intensif de la piste 07, ce qui impliquerait des atterrissages massifs sur le Nord de Bruxelles et sa périphérie (sur un axe allant de Berchem à Evere), faisant plus de 150.000 victimes! ECOLO a toujours combattu ce projet et continuera à le faire !

Dans ce contexte, la marge de manœuvre de la coalition suédoise sera très restreinte. ECOLO sera donc particulièrement vigilant à ce que le futur Gouvernement apporte de réelles solutions à ce dossier, comme nous l’avons toujours défendu.

 

Arnaud Pinxteren et Evelyne Huyttebroeck

Députés bruxellois

 

Benoit Hellings

Député fédéral

Retour à l'accueil