Communiqué de presse


le 7 septembre 2012


Suppression de la piste cyclable provisoire rue de la Loi

Une occasion manquée de faire avancer les objectifs régionaux en matière de mobilité !


Les tunnels Loi et Cinquantenaire ont été fermés du 11 juin au 6 septembre pour cause de travaux liés aux infrastructures ferroviaires. Certains avaient prédit le chaos dans les quartiers environnants ; les perturbations auront été relatives, preuve que moyennant une bonne information et quelques mesures simples, les usagers adaptent leurs comportements en choisissant d'autres itinéraires, empruntent les transports en commun, prennent le vélo ou marchent.

 

Profitant de cette réduction du trafic automobile dans la rue de la Loi pour encourager l'usage du vélo et faciliter la circulation des piétons sur les trottoirs, la Région a pris l'excellente initiative d'aménager provisoirement une des 4 bandes de circulation en piste cyclable.


Ce lundi 4 septembre malheureusement, les travaux du tunnel étant terminés, la piste cyclable provisoire a été démontée. Le flot continu des automobiles sur quatre bandes a repris comme précédemment et les vélos ont été priés de retourner sur les trottoirs se faufiler entre les piétons et les perpétuels échafaudages.


ECOLO regrette cette occasion manquée. Le « robinet » de la circulation automobile avait été complètement fermé durant tout l'été. Il aurait pu être ré-ouvert progressivement en saisissant une chance unique de tester grandeur nature et hors période de vacances la possibilité de dédier une voie de circulation aux cyclistes. 


Faut-il rappeler que l'objectif régional est de limiter la pression automobile de 20% en 2018 par rapport à ce qu'elle était en 2001 ? Réduire la capacité de cette autoroute urbaine aux portes du centre-ville, ou au moins tester ce scénario pendant quelques semaines, aurait été un pas vers cet objectif considéré comme essentiel pour le maintien d'une qualité de vie à Bruxelles.


La rue de la Loi est, pour les cyclistes, un lien privilégié entre le centre-ville et l'est de l'agglomération car, au contraire de la rue Belliard, elle enjambe la vallée du Maelbeek par un pont qui réduit fortement les dénivelés. Aujourd'hui, les deux pistes cyclables étroites, vaguement peintes sur les trottoirs, sont saturées et dangereuses tant pour les cyclistes que pour les piétons. Une situation tout à fait indigne d'une capitale de l'Europe qui se veut tournée vers le développement durable et entend favoriser une mobilité active.


ECOLO demande instamment à la Ministre en charge des Transports et des Travaux publics d'étudier et de réaliser d'urgence un réaménagement de la rue de la Loi qui y réduise la pression automobile et garantisse la sécurité des nombreux piétons et cyclistes

Retour à l'accueil