Communiqué de presse

Jugement dans le procès des arracheurs de pommes de terre transgéniques

Un précédent inquiétant pour les citoyens

 

engagés contre les OGM

Le tribunal de Dendermonde a tranché aujourd'hui dans l'affaire des arracheurs de pommes de terre transgéniques. 

 

Les 11 militants jugés pour leur participation à la journée d'action menée à Wetteren, le 29 mai 2011 contre ces pommes de terre génétiquement modifiées, sont  condamnés pour « association de malfaiteurs ». 

Les peines de prison sont heureusement très allégées (de 3 à 6 mois de prison avec sursis) par rapport au premier jugement.  

Cependant, le groupe Ecolo-Groen ne peut qu’être choqué et inquiet de voir que des manifestants qui contestent un mode de production agro-industriel dans un objectif de type politique et citoyen, se voient considérés comme des « malfaiteurs ». C’est un précédent dangereux pour les citoyens engagés contre les OGM.

Si nous ne contestons pas le caractère illégal des actes commis, nous ne pouvons accepter que de telles interprétations soient de mise. La culture des OGM comporte des risques pour la santé et l’environnement et a des conséquences socio-économiques qui sont à l’avantage d’un système agro-industriel qu’il est légitime de contester.

Ces manifestants sont des lanceurs d’alerte, et non des malfaiteurs.

Retour à l'accueil