Villo : plus de transparence et de contrôle démocratique d’un contrat confié au privé 

 

A l’occasion de l’analyse du projet d’ordonnance réglant l’exploitation d’un service public de location automatisée de vélos (Villo) déposé par le Gouvernement, Ecolo et Groen ont fait adopter un amendement visant à apporter plus de transparence et de contrôle démocratique à la concession de service d’utilité public octroyée à JC Decaux.

 

L’amendement voté majorité contre opposition stipule que «le Gouvernement évalue annuellement la mise en œuvre du contrat. Il communique son rapport d'évaluation au Parlement au plus tard le 31 mars de chaque année.»

 

Un tel rapport devra notamment évaluer la qualité du service fourni, le respect des contraintes en matière de publicité dans l’espace public et permettre un ajustement des exigences publiques vis-à-vis du concessionnaire privé. Ce texte est un nouveau pas vers un plus grand contrôle par les autorités régionales de l’exécution de services publics par le privé.

 

Les parlementaires bruxellois Ecolo et Groen s’en réjouissent et seront particulièrement vigilants lors de l’exécution de cette disposition

 

 

Retour à l'accueil